© 2019 ARCHITECTURES PARALLELES

Le Falstaff

Restauration intérieure en deux phases - mesures urgentes et restauration plus globale

Le café« le Falstaff » est un des derniers cafés de la Belle Époque dans le Centre de Bruxelles qui conserve encore aujourd’hui une grande partie de ses décors anciens intérieurs. Tous les éléments constitutifs du decorum ne sont toutefois pas contemporains l’un de l’autre :
Nous retrouvons des matériaux tels que certaines boiseries (lambris, cloisonnements vitrés, ...) dans la première et de la deuxième salle ou encore des plafonds (avec leur lincrusta) datant probablement de la période d’extension du café en 1906. A cette époque, le café était composé de deux seules pièces en enfilade. L’ajout de la troisième et de la quatrième salle à l’arrière se fera sur un laps de temps assez court, entre 1909 et 1916. Des travaux plus ponctuels, tels que l’ajout de sanitaires, le prolongement du bar vers le n°17 seront réalisés après, peu avant les transformations Art Déco de la devanture extérieure si caractéristique aujourd’hui. Les derniers travaux au niveau des finitions intérieures les plus importants seront réalisés en 1999 et en 2016 avec la restauration des vitraux au niveau des lanterneaux et des portes.

Une étude historique et stratigraphique a été réalisée par Emmanuelle en prévision des futurs travaux. Ceux-ci concernent l’ensemble des salles du café. Bien que les dossiers Travaux Publics des Archives de la Ville de Bruxelles soient aujourd’hui perdus, beaucoup d’informations concernant l’évolution du café et ses finitions ont pu être dégagées. Ces informations pourront être étayées par l’étude stratigraphique des finitions, notamment des boiseries, si présentes et importantes dans le rendu du décor général.

Une première campagne de restauration (parquet, plafonds) a été menée, des problèmes d'étanchéité au niveau des cuisines ont été résolus, la suite de la restauration peu donc maintenant avoir lieu!