© 2019 ARCHITECTURES PARALLELES

Marché aux Herbes 99

Restauration des façades et toitures de la maison sise place du Marché aux Herbes 99 à 1000 Bruxelles

D’anciennes  façades  à  pignons, dont  les  plus  remarquables  sont  situées  en  face  de  l’entrée  des  Galeries  de  la  reine,  bordent  cet  axe dynamique en prolongation de la rue Marché aux Herbes.  La  maison  sise  au  99  fait  donc  partie  de  ce  groupe  de  tradition  baroque  datant de  la  reconstruction.  En  effet,  la  rue  du Marché aux Herbes est fortement endommagée lors des bombardements des troupes françaises à la fin du XVIIème siècle. Des élévations au vocabulaire néoclassique découlent de la grande mise au goût du jour de la fin du XVIIIème siècle. Les conséquences sont les suivantes : établissement d’une corniche avec couronnement classique à la place du pignon, rehaussement de la façade mais avec conservation des volumes d’origine. Les toitures, les ancres, les élévations arrières témoignent de la conservation d’éléments antérieurs.
Quelque  fois,  on  conserve  l’ordonnance  baroque  des  pilastres  ou  le  ressaut  central  en  façade  avant.  Dans  d’autres  cas,  on  établit  une nouvelle façade écran typiquement néoclassique. Dés les années 1860, l’architecture de style Second-Empire forment les angles de la rue.
Dans la seconde moitié du XXème siècle, le style pseudo-baroque prend naissance et ponctue la rue du Marché aux Herbes. Comme l’essentiel  des  maisons  de  la Grand-Place,  le  rez-de-chaussée  est  voué  à  la  fonction  commerciale  mais  au XIXème siècle,  de nombreuses vitrines sont modifiées et adaptées au goût du jour.

Lors du chantier de restauration l'enlèvement de l'enduit non adhérent à mis au jour les vestiges d'une ornementation beaucoup plus riche que ne l'était la façade avant travaux. Une modification du permis et un projet commun DMS/CRMS/ARCHEOLOGUES/ARCHITECTES ont permis de reconstituer les modénatures qui étaient, avant, cachées sous un enduit trop lisse.