Palais du Midi

Restauration des façades et toitures

Avec : JZH & Partners, Lori Mahmourian et Emmanuelle Job

Conçu en 1875 par l’architecte Wynand Janssens, le Palais du Midi fut commandé par son premier propriétaire, la Compagnie Générale des Marchés. Inauguré en 1880, il accueilli notamment des expositions, l’École industrielle, un musée, et les services administratifs de la ville. Cette dernière en devint propriétaire en 1907 et le bâtiment connut 3 grandes phases de travaux d’agrandissement et de remise en état successifs :

- la première en 1925 sous la maitrise d’ouvrage de l’architecte Maurice Van Ysendyk,

- la deuxième de 1950 à 1964 sous celle du service des Travaux publics et de ses nombreux ingénieurs et architectes,

- et la troisième de 1977 à 1990 sous la maîtrise d’ouvrage des frères André et Jean Polak.

Chacune de ces phases de travaux semblent cependant avoir été entreprises dans le respect du bâtiment et les transformations qui lui furent apportées s’y sont intégrées relativement discrètement et harmonieusement.

Conçu suite au voûtement de la Senne et à la création des boulevards du centre, le Palais du Midi est le fruit d’une volonté d’urbanisation et de revitalisation d’un quartier jusqu’alors occupé principalement d’abord par des prés de séchage, ensuite par le chemin de fer. Il est le témoin du développement industriel, économique et démographique que connut Bruxelles à la fin du 19e siècle. Tant son concepteur que son commanditaire sont identifiés et tous deux jouissent d’une certaine renommée, l’un pour ses contributions architecturales, l’autre pour le rôle qu’elle joua dans le développement économique de la ville. Il accueillit bon nombre d’évènements, d’activités et d’institutions publiques importantes au fil du temps. Pour ses raisons, la valeur historique du Palais du Midi est donc très importante.

Le Palais du Midi est en outre un monument marquant du paysage dans cette partie du boulevard. Ses façades s’intègrent aux fronts bâtis du boulevard, non seulement par son gabarit, mais également par son style. Bien qu’il ne fasse pas partie d’un ensemble architectural, il contribue à conférer aux fronts bâtis du boulevard Lemonnier un aspect relativement homogène. Il jouit dès lors d’une valeur d’ensemble relative.

En conclusion, il est indéniable que le Palais du Midi fait montre d’une grande valeur patrimoniale et mérite d’être préservé et valorisé. Toutes les transformations qui ont été entreprises en façades peuvent être datées de manière précise. Il est un témoin de l’histoire de la ville dans tous les sens du terme, il est également un ambassadeur du style éclectique, un exemple de son style, de son temps, et de sa destination.

La Ville de Bruxelles nous a désignés pour assurer la restauration patrimoniale des façades, d'une partie des toitures et des verrières.

 

© 2020 ARCHITECTURES PARALLELES